Publié le

A la découverte des petits créateurs Happy Chou : Range Ta Barrette

Range Ta Barrette Miluccia x Happy ChouAujourd’hui Laura, créatrice de la marque Range Ta Barrette me fait le plaisir de répondre à ma petite interview.

Bonjour Laura, peux-tu nous en dire un peu plus sur toi et l’origine de tes créations?

Bonjour Clémence, j’aurai 30 ans dans quelques mois et je suis la maman d’une petite Mila qui va avoir 3 ans le mois prochain. Avec son papa nous habitons sur bordeaux depuis plusieurs années. Mais je suis originaire d’un petit village du nord de la France proche de Dunkerque. 

Depuis plus d’un an mes journées sont partagées entre ma fille et mon nouveau métier de créatrice. 

A quel moment as-tu eu l’idée de lancer Range Ta Barrette ?

Après mon congé parental, ma fille n’avait que quelques mois et j’avais déjà accumulé beaucoup d’accessoires cheveux de créatrices françaises. Il y avait donc des barrettes à cheveux dans toutes les pièces. 

En décembre 2016, ne trouvant pas dans le commerce un système pour les ranger qui me correspondait, j’ai réalisé mon premier porte-barrettes. 

Étant amoureuse des fleurs et étant manuelle depuis toujours, j’ai imaginé un produit qui me ressemblait, qui pouvait être pratique et décoratif à la fois. 

J’ai d’abord eu des demandes de réalisation en postant une photo sur Instagram. J’ai vu que beaucoup de mamans étaient comme moi, addict aux accessoires pour petites filles. Alors j’ai réalisé les demandes et Range Ta Barrette est né. 

Quel poste occupais-tu avant de te lancer dans ta vie de mompreneur ?

J’étais adjointe dans la grande distribution, un métier très prenant et dynamisant mais qui ne correspondait plus à la vision que j’avais d’une vie familiale. De ce fait, après mon congé parental, j’ai demandé une rupture conventionnelle à mon ancien employeur. J’ai ainsi pu profiter des premières années de ma fille et créer ma petite entreprise. 

Quels articles proposes-tu exactement ? Quelles matières privilégies-tu ?

Il y a encore quelques mois je proposais des objets de décoration autour du monde de l’enfance : des portes-barrettes, des mobiles et des couronnes décoratives dans un style très fleuri. 

Depuis Range Ta Barrette a évolué et s’appelle maintenant Miluccia. Je me dirige dorénavant vers un style de fleurs réaliste que je confectionne toujours à la main, mais avec un savoir-faire différent, découpant, modelant et teintant chaque pétales une à une pour fleurir les jolis jours, mais également les maisons.

Mes fleurs sont majoritairement en papier crépon, du papier de qualité aux différents coloris provenant d’Italie. 

En tant que créatrice, achètes-tu des vêtements et de la déco auprès de petits créateurs ?

Cela m’arrive oui. Mila porte très régulièrement des petits bloomers de la marque Les Petites Jupettes. Par exemple, mon dernier achat coup de cœur est une petite blouse vert d’eau de la marque Môm and Mum achetée lors du festival Le Temps des Familles à Lyon. 

Qu’est-ce qui te plait dans le fait d’acquérir ce type d’articles ?

J’aime le fait que cela soit réalisé par une personne travaillant généralement de son petit atelier, qui a pensé chaque détails avec le cœur, du design à l’emballage. Il y a toute une histoire derrière un produit de créateur. 

Pourrais-tu partager avec nous les noms de quelques uns de tes créateurs préférés pour enfants ?

J’aime beaucoup Lilie.b créations et Mademoizelle Beuz qui sont des marques d’accessoires cheveux pour petites filles.

Avec Instagram, j’ai découvert beaucoup de créateurs, c’est un véritable annuaire de petites pépites pour enfants. Mais concernant l’habillement ou la décoration, j’ai énormément de coups de cœur pour n’en citer que quelques uns…

Quels sont selon toi 5 indispensables à acquérir avant la naissance d’un bébé?

Je dois dire que nous nous sommes équipés au fur et à mesure de ma grossesse. Mais mes indispensables ont été une couverture d’emmaillotage, des langes, beaucoup de langes même, un baby-phone et un fauteuil à bascule pour pouvoir allaiter notre fille dans sa chambre durant les premiers mois.

En tant que jeune Maman, as-tu déjà participé à des ateliers d’éveil? Si oui quels étaient-ils ?

Je n’ai jamais eu l’occasion de participer à des ateliers d’éveil, mais j’aurais adoré assister à des cours de baby gym avec ma fille. 

Quelles activités aimes-tu partager en famille ?

Nous aimons beaucoup nous balader en famille dans les parcs, flâner dans les vides greniers, aller au marché le dimanche matin ou encore emprunter des livres à la bibliothèque car ma fille raffole d’histoire. 

Est-ce que le massage bébé te parle ? As-tu eu l’occasion de participer à un atelier de ce type ?

J’ai eu l’occasion de participer à un massage bébé quand Mila avait 6 mois. C’était une expérience unique, hors du temps et qui à détendu maman et bébé. Encore merci à mes amis pour ce cadeaux.

Nous en savons déjà un peu plus sur toi merci, mais je suis certaine que nos lectrices souhaitent encore mieux te connaître. As-tu des passions ?

J’aime beaucoup la décoration et l’univers rétro donc dès que les beaux jours arrivent je flâne dans les vides greniers à la recherche de petits trésors du passé. 

Il y avait la lecture également mais entre mon rôle de maman et de créatrice, je manque de temps dorénavant. 

Où trouves-tu l’inspiration ?

Alors je dirais avec peu d’originalité : dans la nature, dès qu’il y a de la verdure ou des fleurs c’est inspirant pour moi. Les styles rétro et bohème m’inspirent beaucoup également. 

Quels sont tes futurs projets ?

Dans un premier temps, j’aimerais profiter de ma fille un maximum avant sa rentrée scolaire en septembre. Ensuite j’aimerais me consacrer à développer Miluccia à 100%, réaliser le site internet, démarcher les potentiels revendeurs, participer à des salons de créateurs. Il me reste tellement de choses à faire avant de proposer une gamme complète. 

Tu es donc ce que l’on appelle une « mompreneur » et pour vivre moi aussi cela actuellement je sais que ce n’est pas tous les jours évident. Aurais-tu de bons conseils à nous apporter? Comment se ressourcer efficacement quand on est une working mum ?

J’essaye de mon coté de prendre quelques minutes pour moi dans la journée, même si ce n’est que 5 minutes, c’est important selon moi, et organiser une petite soirée entre amis de temps en temps. 

Qu’est-ce qui te plait dans le fait d’être mompreneur ?

Sans doute le fait de pouvoir gérer mon emploi du temps comme je le souhaite. Ce qui me permet de profiter un peu plus de ma famille. De prendre des décisions par moi-même. 

Je pense enfin être décisionnaire de ma vie personnelle et professionnelle. Enfin les jours où je suis organisée… 🙂

En étant une maman qui travaille à la maison, quand trouves-tu le temps de travailler sur les créations et les commandes de tes clientes ? Comment t’organises-tu ?

Pour tout vous dire, c’est parfois une obsession de trouver du temps pour travailler.

Mais généralement je travaille durant les 15 heures par semaine ou ma fille est à la halte garderie. Ensuite dès que j’ai un créneau. En réalité, mon objectif à l’avenir est d’être organisée pour ne plus travailler durant les soirées et les week-ends. 

Quel conseil donnerais-tu à une amie qui hésite à se lancer dans l’entreprenariat ?

Simplement de tenter l’expérience pour ne pas avoir de regrets, de croire en son projet et d’être entourée. 

Qu’est-ce qui te rend heureuse dans la vie de tous les jours ?

Très certainement l’épanouissement de ma famille et les petits bonheurs de la vie. 

Merci Laura pour ta sincérité et ton si magnifique travail dont je suis totalement fan. Pour retrouver les articles Range Ta Barrette disponibles sur la boutique en ligne www.happychou.fr c’est ici.

 

Publié le

A la découverte des petits créateurs Happy Chou : Môm & Mum

Coralie, la créatrice de Môm and Mum nous en dit un peu plus aujourd’hui sur sa  marque handmade et sa façon de concilier vie professionnelle et familiale en travaillant à la maison.

Hello Coralie, tout d’abord pourrais-tu nous dire quelques mots sur toi et l’origine de ta marque ?

Bonjour, j’ai 32 ans et je suis la maman de Léna, bientôt 5 ans et Logan, 1 an. Je suis passionnée par tout ce qui est manuel, en particulier la couture. Et le monde de la maternité est un univers qui m’a toujours attirée également.

En imaginant et cousant des petits habits et accessoires pour enfants, Môm & Mum me permet de concilier ces deux univers. J’essaie de proposer des vêtements chics et pratiques, parce qu’en tant que jeunes parents, on a besoin de praticité dans ce nouveau rôle. Et même lorsque les enfants grandissent, cela reste très important ! Je privilégie de belles matières comme le coton, le lin, le Liberty et les finitions sont toujours soignées pour que le vêtement dure dans le temps.

A quel moment as-tu eu l’idée de lancer Môm and Mum ?

En 2014, ma fille avait quelques mois et la séparation avec elle en reprenant le travail a été très compliquée pour moi (et le rythme très soutenu pour elle). Pour moi, voir son enfant à peine 2h par jour n’était pas compatible avec ma vision de la vie de famille, je me suis donc lancée en ayant l’objectif de travailler différemment. Et cette envie de lancer ma marque était présente depuis longtemps, c’était maintenant ou jamais ! 😉

As-tu suivi une formation de couturière ou de styliste ?

Non pas du tout ! J’ai appris à coudre étant enfant avec ma mère, puis avec une de ses amies qui était styliste modéliste.

Est-ce ton emploi principal ?

Depuis l’année dernière, oui. Avant cela, j’étais salariée dans un atelier de couture au contrôle qualité, Môm & Mum était une activité complémentaire.

Quels types de vêtements proposes-tu exactement ?

Je propose des vêtements pour enfants du 3 mois au 6 ans (bientôt 8 ans !). J’aime les coupes intemporelles et amples pour que les enfants soient à l’aise. J’aime proposer des vêtements mixtes, je pense toujours à un potentiel enfant qui arrivera ensuite dans la famille auquel on pourra transmettre ce vêtement.

Tu es maman de 2 enfants, quand trouves-tu le temps de travailler sur les créations de tes clientes ?

Quand ils dorment ! 🙂 Non plus sérieusement, je profite des journées d’école et de crèche pour faire de grosses journées de travail. Mais mon fils ne va qu’une ou deux journées en crèche par semaine, donc le reste du temps, je travaille dès que je le peux. Cela implique de ne pas prendre beaucoup de temps pour soi et de travailler les soirs et les week-ends quand le papa est là.

Achètes-tu des vêtements et de la déco auprès d’autres petits créateurs ?

Oui de temps en temps. 

Si oui qu’est-ce qui te plait dans le fait d’acquérir ce type d’articles ?

J’aime l’idée de faire travailler une personne qui a mis du cœur dans ce qu’elle a créé. Il y a beaucoup plus de signification dans le fait d’acheter à un petit créateur plutôt que d’acheter chez une grande marque, qui sera peut-être moins chère mais tellement plus impersonnelle !

Pourrais-tu partager avec nous les noms de quelques uns de tes créateurs préférés pour enfants ?

J’achète les barrettes de ma fille chez Lilie.b créations, les noeuds sont très bien faits et elle choisit très bien ses tissus. J’aime beaucoup les bloomers Les Petites Jupettes, leur coupe est parfaite.

As-tu déjà participé à des ateliers d’éveil avec ta fille ou avec ton tout petit? Si oui quels étaient-ils ?

Non, je n’ai jamais pris le temps.

Quelles activités aimes-tu partager en famille avec tes enfants ?

Nous avons la chance d’avoir un petit bout de jardin, j’aime beaucoup jardiner en famille même si c’est assez mouvementé avec un bébé d’un an qui marche depuis peu !Avec Léna, nous faisons beaucoup de choses manuelles, c’est une petite fille appliquée et minutieuse qui se met à la couture ou aux loisirs créatifs avec plaisir.

Est-ce que le massage bébé te parle ? As-tu eu l’occasion de participer à un atelier avec un de tes enfants ?

Oui, avant d’avoir des enfants j’ai lu un livre sur les massages bébé pratiqués en Inde et ce livre m’avait donné envie de le faire avec mes enfants. Malheureusement je n’ai jamais fait d’atelier, et je le regrette beaucoup.

Qu’est-ce qui te plait dans le fait de travailler avec Happy Chou ?

Sa créatrice est très sympa ! 😉 et j’aime l’idée des ventes à domicile et des ateliers, cela permet aux mamans de passer un bon moment entre elles.

Quelles sont tes passions ?

Bien évidemment, la couture ! Et le tricot. Je n’ai plus beaucoup de temps à consacrer à des projets personnels, mais j’ai toujours mille idées de couture à réaliser pour ma famille !

Où trouves-tu l’inspiration ?

Un peu partout ! Bien sûr mes enfants m’inspirent beaucoup, je réfléchis toujours à ce que je voudrais dans leur dressing, à ce qui est difficile à trouver dans le commerce pour eux etc. Et souvent, j’ai un coup de cœur sur un tissu, et le reste (la forme, les habits et couleurs à associer avec) vient tout seul !

As-tu de bons conseils pour se ressourcer efficacement quand on est une working mum ?

Honnêtement non, je cherche encore !

Qu’est-ce qui te plait dans le fait d’être mompreneur ?

Le fait de pouvoir s’organiser en fonction de la vie de famille. Si un enfant est malade, s’il y a un rdv à prendre etc, on peut réaménager son planning en fonction et c’est un vrai confort de vie.

Quels sont selon toi les 5 choses essentielles à acheter avant l’arrivée d’un bébé ?

Des langes, une couverture, une écharpe de portage, une tenue chouchou douce et confortable et un joli béguin tricoté main pour les premiers jours de vie !

Comment peut-on te contacter ? Comment peut-on voir certaines de tes réalisations ?

Par mail ou via Instagram (@mom_and_mum). Pour voir et toucher les créations, je participe une ou deux fois par an à un festival de créateurs sur Lyon, Le Temps des Familles. Et il y en a quelques-unes chez Happy Chou ! 🙂

Merci Coralie pour tes réponses et pour avoir partagé un peu de ta vie perso avec nous. Tout comme toi j’ai créé Happy Chou suite à la naissance de ma fille, nos enfants nous donnent parfois l’impulsion pour sauter le pas et nous lancer des challenges.

Les barrette Lilie B. quant à elles sont disponibles en vente à domicile avec Happy Chou et bientôt sur la boutique en ligne.

Avis aux lectrices, la collection été Môm and Mum sera mise en ligne au mois de Juin sur www.happychou.fr et vous pourrez la voir et la toucher en vrai au Festival Pitchoun le 9 juin toute la journée! J’ai hâte de vous y rencontrer!   

 

Publié le

A la découverte des petits créateurs Happy Chou : Piccolo

Salut Sara, tu es la créatrice de Piccolo et je suis ravie de pouvoir te poser quelques questions sur ta vie de créatrice et de mompreneur. Pour ceux et celles qui nous lisent et te découvrent, il faut savoir que tu es italienne expatriée à Paris et c’est ici, en France que tu as créé ta marque Piccolo.

 

A quel moment as-tu eu l’idée de lancer Piccolo ?

Je suis italienne. Ma marque, Piccolo est mon rêve d’enfant. C’est le résultat de toutes mes expériences, des 33 ans de ma vie. A 8 ans, je voulais être vendeuse dans un magasin pour enfants. A 18 ans, je rêvais de diriger une marque de mode. Puis après des études en marketing, j’ai travaillé pour Hugo Boss et pour L’Oréal. Mais j’avais toujours en tête, ce rêve de créer un jour une marque pour enfants made in Italy. Et la vie suit son cours. Avec mon mari et mes deux filles nous avons emménagé à Paris, la plus belle ville du monde. Et il y a 2 ans, j’ai retrouvé un vieux cahier dans le grenier de mes parents datant de quand j’étais enfant. Il y avait écrit « ma marque s’appelle Piccolo ». Alors à ce moment là, je me suis dit « pourquoi pas » ! Et c’est comme ça que l’aventure a commencé.

As-tu fait des études de design ou de stylisme ?

Non, j’ai étudié Business et Marketing en Italie et en Suisse. Pour Piccolo, je suis une sorte de Directrice Artistique, je décide en autonomie les tissus de chaque collection et les matières. Mais ce n’est pas moi qui dessine les patrons. C’est un métier bien compliqué pour lequel je suis entourée par les fabuleuses femmes de l’atelier à Portofino.

Est-ce ton emploi principal ?

Oui ! Piccolo occupe le 100% de mon temps, jour et nuit ! Ce qui reste est dédié à mon mari et à mes deux princesses.

Quels articles proposes-tu ? Quelles matières privilégies-tu ?

Piccolo est avant tout un style précis et des matières italiennes haut de gamme. Nous proposons des pièces intemporelles pour les gardes-robes garçons et fille de 0 à 10 ans, des beaux manteaux, des jupes, des bermudas, des gilets et aussi des robes. Le concept de la marque ainsi que sa valeur la plus importante est la beauté, l’origine, la simplicité, la qualité des matières. Nous utilisons exclusivement des matières italiennes et des matières “naturelles”, le coton, la laine mérinos, la soie.

Tu es maman de 2 petites filles, quand trouves-tu le temps de travailler sur les créations et les commandes de tes clientes ?

Mes journées, comme les journées de plein de femmes d’aujourd’hui, sont bien remplies. Je travaille de 9h à 16h30 à mon ordinateur, je gère les réseaux sociaux, le back-office, les commandes. Je privilégie le petit-déjeuner pour les rendez-vous professionnels. Je m’organise pour aller à l’atelier à Portofino une fois tous les deux mois. Je suis toujours ponctuelle à 16h30 à la sortie d’école. Je continue à travailler au moins une heure lorsque nous rentrons. Et le mercredi et le week-end sont dédiés à la famille.

Achètes-tu des vêtements et de la déco auprès de petits créateurs ? Si oui, qu’est-ce qui te plait dans le fait d’acquérir ce type d’articles ?

Tout à fait ! C’est drôle comme je ne connaissais pas du tout ce type de shopping avant de lancer Piccolo. Et la je suis devenue complètement fan !

Acheter un article dans un grand magasin ou une boutique connue ce n’est pas tout à fait la même chose qu’acheter un article auprès d’un petit créateur. Il te racontera son histoire, l’histoire du produit, son parcours, sa démarche. Tu auras soutenu un rêve et un projet entrepreneurial. Tu auras fait de cet article une expérience.

Pourrais-tu partager avec nous les noms de quelques uns de tes créateurs préférés pour enfants ?

Mini Canaille, Dans Ma Carriole, Vous Avez un Message, 71 bis.

As-tu déjà participé à des ateliers d’éveil avec tes filles? Si oui, quels étaient-ils ?

J’ai deux filles, Bianca 7 ans et Ludovica 3 ans. Bianca a une vrai passion pour les livres donc nous avons pas mal travaillé sur ça à travers des ateliers de lecture et de théâtre. Ludovica, qui était la deuxième a eu le “droit” à un tout petit peu moins d’attention au début, je me suis régalée avec un atelier de massage bébé en 10 séances. Ca a été une expérience incroyable et un lien très important s’est créé entre nous grâce à ça.

Quelles activités aimes-tu partager en famille avec tes enfants ?

Chaque weekend on planifie des activités culturelles à faire en famille. Nous adorons la France et nous cherchons à la connaître de plus en plus chaque week-end. Les châteaux, les musées, les visites culturelles dédiées aux enfants et ce site lesouvreuses.fr qui m’a changé la vie !

Peux-tu nous citer quelques une de tes passions ?

La mode. Les voyages. L’Italie.

Où trouves-tu l’inspiration ?

Il y a deux femmes qui ont fortement influencé la mode italienne des trente dernières années : Miuccia Prada et Franca Sozzani. Elles ont des points en commun : la simplicité d’une mode authentique, imparfaite, originale, directe, engagée. Miuccia, communiste et féministe, représente la mode milanaise par excellence. Franca, directrice et rédactrice en chef de Vogue Italia, a incarné Vogue en Italie pendant 30 ans. Et il y a ma fille, Bianca Maria qui, à même pas 7 ans, m’apprend des choses tous les jours. Sa sagesse, son imperturbabilité et sa vision toujours objective du monde m’impressionnent.

As-tu de bons conseils pour se ressourcer efficacement quand on est une working mum ?

J’essaie de transmettre à mes filles l’idée que chaque jour, est un jour spécial et passionnant. Je suis très reconnaissante de tout ce que j’ai dans la vie. J’essaie de me lever avec le sourire et de le transmettre. Après, j’adore les choses simples de la vie, un bon film au cinéma, l’organisation d’un voyage (pas nécessairement très loin), la pizza, un rendez-vous chez le coiffeur, un verre entre amis, les câlins du dimanche matin en famille. Je ne vous cache pas que j’ai un esprit très romantique et italien. Face à cette question, je ne peux m’empêcher de répondre tout simplement, ma famille.

Qu’est-ce qui te plait dans le fait d’être mompreneur ?

L’Oréal et Piccolo sont deux expériences opposées et complémentaires. Chez L’Oréal, j’ai adoré l’esprit international, les challenges quotidiens, l’attention constante aux analyses des chiffres. Alors que j’ai détesté le stress de chaque rendez-vous, l’impossibilité de prendre une décision seule. Chez Piccolo, j’adore être créative, autonome, libre, inventer de nouveaux projets et mettre en pratique ce que j’ai appris en dix ans dans une multinationale.

Qu’est-ce qui t’a le plus effrayée avant de te lancer dans l’aventure Piccolo ?

La peur du changement. La peur de passer du travail d’équipe à l’indépendance, de la multinationale à la start-up, du salaire au risque. Mais je ne regrette rien. J’ai pris la bonne décision !

Quelles sont selon toi les 5 choses essentielles à acheter avant l’arrivée d’un bébé ?

La poussette, le lit bébé, de beaux body, des vêtements adaptés à l’allaitement, et de la patience (rires)!

Merci beaucoup Sara pour le temps précieux que tu as pris pour répondre à mes questions, mais aussi pour ta passion et ton énergie que nous ressentons à travers ces quelques lignes. Je suis certaine que beaucoup de femmes se reconnaîtront en toi et auront pris plaisir à te connaître d’avantage ou à te découvrir !

Cliquez ici pour voir la sélection de la jolie marque à l’accent italien Piccolo à retrouver sur Happy Chou.

 

  

Publié le

L’atelier Happy Chou comme si vous y étiez!

Retour sur l’atelier musical Happy Chou du mois de mars

Bonjour à tous. Je vois que vous êtes de plus en plus nombreux à vous intéresser aux ateliers Happy Chou, réalisés chez Infancia et nous en sommes ravies avec les « sisters » de la boutique Infancia. Je tenais à vous faire un petit topo sur l’atelier musical animé par Happy Chou qui a eu lieu le premier mercredi du mois de mars, afin que vous ayez une idée plus précise du déroulement des ateliers. C’est parti!

Il faut savoir que les ateliers se déroulent sur la mezzanine de la boutique Infancia à Beausoleil, à la frontière de Monaco. Un espace est dédié à l’atelier et le matériel est renouvelé à chaque séance en fonction du thème de l’atelier. Les parents sont invités à s’asseoir ou se positionner à côté de leur enfant afin de partager avec eux ce moment de créativité. Les petits aiment d’autant plus ces ateliers qu’ils en gardent un souvenir commun avec leur accompagnant. Les grand-parents sont bien entendu aussi les bienvenus, ou toute personne souhaitant passer du temps de qualité avec un enfant : parrains, marraines, oncles, tantes et tant d’autres. Lors de ce premier atelier, deux papas et quatre mamans nous on fait le plaisir de se joindre à nous avec leurs bouts de choux.

Nous attendons que tous les participants arrivent puis nous débutons l’atelier créatif instruments de musique. L’âge des participants varie de 4 à 8 ans lors de cet atelier, il est donc nécessaire de proposer des niveaux de difficultés différents. 3 créations sont alors présentées. L’objectif de cet atelier et de faire travailler la précision de l’enfant, qui se concentre afin de remplir des maracas de différentes tailles et formes avec divers aliments (riz, pâtes de plusieurs formes, lentilles, haricots blancs…). Les sens sont en éveil : le toucher bien sûr, mais aussi l’ouïe qui est grandement mise à contribution pour différencier les sons des instruments de musique en fonction des aliments, des contenants et de la force employée pour animer les maracas. La vue joue aussi un rôle important car l’atelier est coloré ce qui est essentiel au développement du cerveau de l’enfant et ce qui lui permet d’affirmer ses goûts. Gommettes en mousse, yeux en plastique, rouleau en carton, papiers cadeau, papiers crépon : les textures et couleurs sont toutes différentes et ce n’est donc pas par hasard! 

L’atelier se fait dans la bonne humeur ce qui est primordial pour moi! Cela doit être un moment de plaisir pour tout le monde. Pour cela, un petit jeu brise glace est d’abord proposé afin de connaître les prénoms des enfants, mais aussi pour les mettre à l’aise et leur permettre de communiquer entre eux. Les accompagnants ainsi que leurs enfants sont heureux de se rencontrer et cela leur permet de faire de nouvelles connaissances autour d’un thème commun : la musique.

Lorsque les musiciens en herbe ont terminé leurs créations, nous passons au goûter fait maison. Tout y est bio : du gâteau, au chocolat en passant par le jus de fruits. Tout se fait dans la lignée du bien-être, du consommer mieux et du recyclage (y compris pour le matériel des ateliers dans la mesure du possible). Les produits utilisés lors des ateliers sont souvent alimentaires et je veille à ce qu’ils soient bien entendu bons pour les enfants. La sécurité est aussi très importante pour moi et j’indique aux parents quand aider les enfants, suivant leurs âges, pour l’utilisation de colle ou la prise en main de petits objets ou de ciseaux par exemple. J’ai d’ailleurs aussi tenu à effectuer une formation aux premiers secours avant de débuter Happy Chou. Travailler avec des enfants est une grande responsabilité que je ne prends pas à la légère!

Suite à cet atelier composé de 7 enfants nous avons eu 4 réinscriptions pour l’atelier suivant, ce qui nous a confortées dans l’idée que ces ateliers créatifs répondent à un besoin dans la région et qu’ils plaisent beaucoup aux participants. Une maman présente à l’atelier musical, et créatrice de jolies fêtes, nous a aussi fait le plaisir de parler de nous et de ce moment passé ensemble sur son super blog : Bulle et Framboise.

Vous pouvez me retrouver tous les premiers mercredis du mois chez Infancia. Les inscriptions aux ateliers se font par téléphone au 06.63.65.42.02, sur mon site internet dans la rubrique ateliers ou encore sur les événements facebook proposés par @happychou06. N’oubliez pas de nous faire part de l’âge et du prénom de votre enfant lors de l’inscription. N’hésitez pas également à me contacter pour animer l’anniversaire de vos petits choux. Nous choisirons le thème ensemble créativité sera au rendez-vous!

Publié le

La naissance de Happy Chou : le kids concept store à domicile

Pourquoi des réunions à domicile?

Happy Chou a plusieurs casquettes et je tenais beaucoup à vous en dire un peu plus sur ce qui m’a poussé à créer tout cela. Sur ce projet de kids concept store à domicile qui m’est venu après la naissance de ma fille, au début de l’année 2016. Il ne m’est pas venu directement bien sûr, c’est un projet que j’ai mûri, au fil des mois en la voyant évoluer, en rencontrant certains obstacles de mamans, en discutant avec d’autres parents, en grandissant aussi, et en ne trouvant pas toujours chaussure à son pied. J’avais très envie que mon expérience et mes belles découvertes puissent être partagées.

 

Pour revenir sur les premiers pas de Happy Chou, il faut savoir qu’après la naissance de ma fille, j’ai décidé de me consacrer entièrement à elle durant les premiers mois de sa vie et j’ai donc démissionné de mon poste dans le marketing et la communication. Je n’étais pas prête à quitter ce petit être qui était si dépendant de moi et j’ai eu la grande chance de pouvoir prendre la décision qui nous convenait le plus. Je me suis donc investie dans mon rôle de jeune Maman à 100%, ne sachant souvent pas à quoi m’attendre et évoluant avec elle jour après jour.

J’ai rencontré beaucoup d’autres mamans durant ces premiers mois auprès de ma fille, en cours de portage en écharpe, de massages bébé, de préparation à l’accouchement ou encore de soutien à l’allaitement et j’en en ai souvent tiré les mêmes conclusions : les mamans aiment passer du temps avec d’autres mamans. Cela les rassure, les réconforte et permet de créer un lien social, ce qui est je pense très important durant un congé maternité, ou lorsqu’on est maman à temps plein.

Puis, mois après mois, certaines mamans ont repris le chemin du travail, le rythme frénétique de la préparation des enfants – des transports en tous genres – des déjeuners sur le pouce – de la récupération des petits en fin de journée – des dîners – des couchers – tout cela sans oublier de respirer… et je me suis rendue compte qu’elles n’avaient plus envie de passer leur week-end à faire du shopping.  Avec un enfant qui est rythmé par des siestes et qui n’a pas l’envie et la patience de rester dans un magasin, faire du shopping devient vraiment épuisant. J’en ai moi-même fait l’expérience ces derniers mois. Commander sur internet est alors une des solutions. Mais comment être sure du modèle, de la qualité, de la coupe et de la taille quand tout est virtuel?

J’ai justement passé beaucoup de temps dans ce monde virtuel durant ces deux dernières années, plus particulièrement sur Instagram, et j’y ai fait de réelles magnifiques rencontres. Des rencontres avec des mamans et papas tantôt cool tantôt poule, mais aussi des rencontres avec des petites créatrices au talent fou. Je suis aujourd’hui entourée de 14 créatrices qui font elles-mêmes leurs créations à la main, ou qui imaginent les produits de A à Z pour les faire produire en Europe avec des tissus de grande qualité. Je ne les ai pas toutes rencontrées pour de vrai, mais c’est aussi cela la magie d’internet, pouvoir échanger et collaborer avec des personnes à l’autre bout de la France. Je voulais proposer à ces créatrices une vitrine physique, relayée par une plateforme e-commerce, pour mettre leurs produits en avant et toujours avec cette envie de partage, qui est justement un élément central de ce concept à domicile, j’avais envie de faciliter la vie des parents. Leur proposer de la vente en ligne pour faciliter leurs achats mais surtout, et ce qui me tient le plus à cœur, de créer du lien en allant à la rencontre des gens en leur permettant de voir, toucher et même essayer les articles.

J’avais envie de faire grandir ma petite entreprise au contact des autres.

 

Publié le

La naissance de Happy Chou : pourquoi des ateliers?

Partage

Le partage… toujours le partage. Ce mot qui revient sans cesse et qui a fait naître Happy Chou.

Au fil des mois avec notre fille nous avons eu envie de partager des moments spéciaux avec elle. Mais plus le temps passait et plus nous nous rendions aussi compte que les activités proposées étaient limitées dans les environs.

Nous vivons dans une belle région et nous avons la chance d’avoir la mer et la montagne à proximité, mais hormis les parcs en extérieur, peu de distractions sont à la portée des enfants de moins de 3 ans. La capacité de concentration des tous petits y est pour beaucoup, mais cela n’empêche heureusement pas les parents d’avoir l’envie de partager du temps avec leurs enfants autour d’ateliers, d’activités d’éveil qu’elles soient éducatives, ludiques et/ou créatives. 

Afin de vous permettre de passer un moment unique avec votre enfant, j’organise tous les premiers mercredis du mois chez Infancia, à Beausoleil, des ateliers d’éveil, sous forme de petits groupes par tranches d’âges. Vous l’aurez compris, ces activités doivent être réalisées en la présence d’un parent, car elles sont faites pour être partagées. L’idée est de créer un moment privilégié où l’on se consacre uniquement et pleinement à son enfant et d’en rapporter un souvenir, une création unique faite par votre joli binôme. Comme les petites créatrices qui font tout de leurs mains, nous ré-apprenons à user de notre créativité, sans utiliser les nouvelles technologies, mis à part pour prendre des photos 🙂

Pour les plus petits, ayant moi-même eu la chance de suivre des cours de massages bébé que nous avons adorés avec ma fille, j’ai pris la décision de me former auprès de l’IAIM (Association Internationale en Massages Bébé) afin de devenir instructrice certifiée en massages pour bébé CIMI. J’ai suivi ma formation internationale en Suisse, que j’ai complétée par une période de certification composée d’un stage auprès de 6 familles sur 5 semaines, ainsi que de la lecture d’écrits sur le développement des enfants de 0 à 12 mois. Mon souhait est de pouvoir à mon tour, grâce à ma petite contribution, offrir des moments d’apaisements à des familles. Ces techniques ont un réel impact sur le lien d’attachement parent/enfant et permettent d’apaiser les tensions physiques et émotionnelles. Le célèbre anthropologue Ashley Montagu a écrit: «Les êtres humains ne peuvent survivre sans toucher, c’est un besoin comportemental fondamental”. Je vous invite à vous rendre sur le site de l’IAIM pour en savoir plus à ce sujet. Et je ferai prochainement un article sur le blog, consacré pleinement au massage bébé et à ses bienfaits.

Toutes les activités Happy Chou sont aussi possibles à votre domicile. L’atelier massages bébé quant à lui peut être réalisé individuellement, mais l’effet de groupe permet d’avoir une discussion que les parents apprécient beaucoup généralement. Vous pouvez retrouver le calendrier des activités dans l’onglet ateliers du site. La liste des activités sur le site internet est non exhaustive et je m’adapte aussi, bien entendu, à vos envies. Si vous avez une idée précise de ce que vous souhaitez n’hésitez pas à m’en faire part. Pour tout renseignement concernant les tarifs à domicile merci de cliquer ici. Vous pouvez aussi me contacter par mail pour toute question ou demande particulière : contact@happychou.fr

N’hésitez pas aussi à vous inscrire à la newsletter Happy Chou pour recevoir toutes les nouveautés et actualités. 

Vous en savez maintenant un peu plus sur Happy Chou et les raisons qui m’ont poussée à créer cette petite entreprise. Si vous vivez sur la Côte d’Azur j’espère bientôt vous rencontrer et où que vous soyez n’hésitez pas à me contacter via les réseaux sociaux, je me ferai un plaisir de répondre à vos questions et de partager quelques minutes avec vous!